Accueil
  • Rechercher
  • Interview
  • Articles
  • Organisme
  • Devis formation
 

10 moyens de financer son EMBA

10 moyens de financer son emba

L’Executive MBA, formation poussée et sélective qui s’adresse avant tout aux cadres, dirigeants et créateurs d’entreprise, est de plus en plus prisée par les employés qui souhaitent atteindre un poste élevé au sein de leur entreprise, mais aussi par les employeurs prêts à investir dans un élément fort de leur personnel. Même s’ils peuvent paraître à première vue coûteux, ces parcours spécialisés souvent proposés à temps partiel et en partenariat avec d’autres organismes internationaux sont tout à fait accessibles quand on dispose de bonnes pistes de financement. Tour d’horizon des possibilités en 10 points.

1. Financement personnel

Les EMBA doivent avant tout être considérés comme un investissement, c’est pourquoi de nombreux professionnels en reconversion ou en quête d’un poste élevé n’hésitent pas à mettre la main à la poche. Chaque formation propose des modalités de paiement différentes, parfois réduites si les candidatures sont envoyées suffisamment tôt. Cet investissement peut aussi donner droit à des exonérations fiscales sous forme de déduction des frais réels mais aussi des frais de formation en fonction de votre situation personnelle ou du diplôme pouvant être obtenu. Il est également possible de décrocher certaines bourses, décernées par les écoles (bourse d’excellence ou de mérite) ou l’État (bourse Eiffel du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères).

2. Le CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle succède à l’ancien dispositif du CIF (Congé Individuel de Formation). Ce procédé offre la possibilité aux salariés d’entreprendre un projet de transition professionnelle afin de suivre une formation pour se reconvertir de leur propre initiative (changer de métier ou de profession). Le projet de transition professionnelle est donc une modalité particulière du Compte Personnel de Formation pour financer les différentes formations certifiantes. Il est accordé par l’employeur et le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation. Le CPF de transition professionnelle s’adresse aux salariés justifiant d’une ancienneté d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 mois dans l’entreprise quelle que soit la nature du contrat. Pendant la durée du projet de transition professionnelle, l’intéressé est rémunéré par les Fongecif dans l’attente de la mise en place des CPIR le 1er Janvier 2020. Celui-ci peut être effectué à temps complet ou à temps partiel et de manière continue ou discontinue.

3. Formation Hors Temps de Travail

Ce dispositif fonctionne à peu près comme le CIF et est également disponible pour les salariés en CDD ou CDI du secteur privé pouvant justifier d’un certain niveau d’ancienneté (au moins un an dans la même entreprise). Il s’applique, comme son nom l’indique, aux formations réalisées en dehors du temps de travail, par exemple en RTT ou pendant une période de congés payés. Certaines conditions entrent en vigueur (comme la durée de la formation) et seuls les coûts pédagogiques sont pris en charge, en totalité ou partiellement, avec un plafond à 18 000 € HT. De plus, le salarié reste couvert le temps de la formation, notamment en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

4. Compte Personnel de Formation

Un des moyens les plus utilisés reste le CPF, qui est venu remplacer le Droit Individuel à la Formation le 1er janvier 2015 ; toutes les personnes actives y ont droit et cumulent chaque année un budget de 500 € ou 800 € (selon le niveau de qualification) alloué à leurs besoins en formation. On peut effectuer et gérer sa demande soi-même sur le site www.moncompteformation.gouv.fr et décider de suivre une formation sur son temps de travail (avec accord de l’employeur) ou en dehors (sans accord). Si un compte n’affiche pas suffisamment de fonds, il peut être « abondé » par le biais de l’employeur, du demandeur, d’un OPCO, d’aides de l’État ou de la région, etc.

5. Plan de Formation de l’Entreprise

De plus en plus de sociétés s’intéressent aux EMBA, qu’elles conçoivent comme un investissement pour placer un de ses employés à un poste-clé en profitant des compétences qu’il acquiert au cours de la formation. Dans ce cadre-là, le PFE est mis en place par l’entreprise et défini chaque année en fonction des besoins formulés durant les entretiens annuels d’évaluation. Cette démarche est non obligatoire, mais fortement recommandée et financée par la contribution obligatoire (calculée en fonction du nombre de salariés). Par ce même biais, les employés peuvent aussi avoir droit à des bilans de compétence ou une validation des acquis de leur expérience (VAE).

6. Plan de Sauvegarde de l’Emploi ou Contrat de Sécurisation Professionnelle

Ces deux dispositifs concernent les entreprises en difficulté qui souhaitent éviter des licenciements. Parmi les mesures généralement prises par une société dans le cadre d’un PSE, on trouve le reclassement interne, le dispositif d'accompagnement à la recherche d'un emploi, le soutien à la création d'entreprise et l’aide à la formation ou à la conversion. Quant au CSP, il permet aux salariés qui justifient d’un an d’ancienneté ou plus dans l’entreprise de bénéficier d’une allocation de sécurisation professionnelle et du statut de stagiaire de la formation professionnelle.

7. Contrat de professionnalisation

Ce contrat est réservé aux personnes de 16 à 25 ans révolus souhaitant compléter leur formation initiale ou aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Toutes les formations permettant l’accès à une qualification professionnelle en alternance entre activité professionnelle et formation suivie pendant le temps de travail sont éligibles. Ce rythme correspond donc tout à fait à celui des EMBA, dont les cours sont souvent dispensés un week-end sur deux, pour permettre aux participants de travailler en semaine. Ce dispositif est financé et géré par les OPCO au titre des contributions versées par les employeurs.

8. Période de professionnalisation

Cette dernière peut être proposée par l’employeur dans le cadre du plan de formation et nécessite l’accord de l’employé si elle venait à se dérouler hors du temps de travail. Elle permet de mettre en œuvre un parcours de professionnalisation fondé sur un système d’alternance qui débouche sur l’acquisition d’un diplôme ou d’un certificat de qualification. En plus de pouvoir favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en CDI de l’entreprise, la période de professionnalisation peut aussi s’adresser aux salariés qui envisagent une création ou une reprise d’entreprise.

9. Prêts bancaires

De nombreuses écoles signent des accords avec des instituts bancaires pour financer les formations des futurs diplômés à un taux privilégié. Afin d’accompagner les demandeurs dans la création de leur dossier (souvent complexe), certaines écoles emploient même une ou plusieurs personnes pour accompagner et conseiller les futurs étudiants dans leur parcours de financement, que ce soit pour les aider à utiliser leur fonds CPF, négocier avec leur employeur ou les orienter vers la structure adéquate. 

10. Pôle Emploi

Même si Pôle Emploi finance rarement les programmes avec lesquels ils n’ont pas signé de convention, l’inscription à une formation est compatible avec le statut de stagiaire de la formation professionnelle, ce qui permet de suivre un Executive MBA tout en conservant ses allocations chômage. Les demandeurs d’emploi ne bénéficiant pas de suffisamment d’heures dans leur CPF peuvent aussi demander l’aide de leur conseiller pour trouver des financements complémentaires. Le Pôle Emploi, tout comme l’OPCO de votre région ou tout simplement votre employeur, peut donc constituer un bon point de départ pour votre parcours de financement.

Découvrez nos Executive MBA


À LA RECHERCHE D'UNE FORMATION ?

Nous vous orientons vers la formation idéale !

OBTENEZ UN DEVIS

 
Nos interview exclusives

 
Appel d'offres

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Suivre Topformation.fr sur Twitter         Suivre Topformation.fr sur Google Plus         Suivre Topformation.fr sur Facebook         Suivre Topformation.fr sur LinkedIn