Hypersensible ? Comment gérer et mieux vivre ses « émotions fortes » au travail ?

hypersensibilité au travail


Entre 15 et 20% de la population mondiale est victime d’hypersensibilité. Mais comment se définit-elle ? Comment la détecter et la gérer au quotidien ? Comment tirer parti de son hypersensibilité et bien la vivre au quotidien ?

Eléments de réponse avec Carole Beauchamp, formatrice, Sophrologue et Coach en développement personnel, gestion du stress et des émotions. 

Qu’est-ce que l’hypersensibilité et comment se manifeste-t-elle ?

L’hypersensibilité est un trait de personnalité. Il s’agit de personnes qui ressentent très fort la vie en termes de sensations (douleur, odeurs, sons, bruits, luminosité, ambiance, open space…) ou d’émotions (les leurs et celles des autres).

Elles réfléchissent aussi davantage à tout ce qui les entoure. Cette sensibilité très élevée est la plus part du temps très mal vécue, la personne se dévalorise et a une mauvaise estime d’elle-même. Elle est bien souvent perçue négativement par les autres qui ne la comprennent pas car cela déstabilise. Or, ce n’est ni une maladie, ni un handicap, mais une sensibilité qui est le propre de l’être humain et qui demande à être apprivoisée pour vivre pleinement et être épanoui.


L’hypersensibilité se manifeste par une forte réactivité et émotivité face à tous les stimuli. Elle se caractérise par une combinaison de plusieurs dispositions personnelles : attention portée aux autres, intuition, créativité, empathie, compassion, délicatesse, grande pudeur, timidité, réserve, loyauté et aussi susceptibilité, colère, irritabilité, anxiété, renfermement, impression d’être agressé, sensation d’être à vif, à fleur de peau, sur le qui-vive…

Face à certaines situations de communication particulièrement difficiles, comment parvenir à bien gérer ses émotions « fortes » et ainsi redescendre en pression ?

Pour les personnes hypersensibles la relation à soi et aux autres est particulièrement délicate. Alors dans des situations de communication difficiles, il va être important tout d’abord de prendre conscience de ce qui se passe en soi au moment présent, se recentrer pour accueillir les émotions sans jugement, ni analyse, être à l’écoute de nos besoins et ainsi agir de manière adéquate.

Pour cela, il est nécessaire d’apprendre à faire taire son mental en redirigeant son attention dans ses pieds et sa posture pour s’ancrer, se reconnecter à sa respiration, détendre son corps et utiliser des visualisations positives grâce à des techniques de sophrologie et de méditation de pleine conscience. Cela permet de faire le vide, s’apaiser, récupérer de l’énergie, retrouver de la confiance en soi, prendre du recul, porter un regard différent et positif sur soi et ce que l’on vit. Ainsi, la pression et le trop plein sont libérés et la personne est pleinement présente à elle et aux autres et non plus dans une forte réactivité ou émotivité.

Ensuite, il s’agit d’apprendre aussi à utiliser son empathie et ses grandes qualités d’écoute et d’observation non pas pour absorber l’émotion de son interlocuteur, mais pour savoir se mettre à sa place et ainsi mieux le comprendre.

Puis, la personne hypersensible aura tout intérêt à apprendre à mettre en pratique au moins l’un des 4 accords Toltèques révélé par Don Miguel Ruiz qui est « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle ». Il s’agit donc de se détacher du jugement et du regard des autres, reconnaître et accepter que nous ne sommes pas responsables de ce qui arrive aux autres, ni de ce qu’elles pensent, ressentent ou font même si c’est à nous qu’elles l’expriment. En n’en faisant plus une affaire personnelle, la personne retrouve liberté et sérénité.

Quels conseils donneriez-vous pour mieux vivre et « apprivoiser » son hypersensibilité au quotidien ?

Tout d’abord, je redirai que l’hypersensibilité n’est pas une anomalie et que bien au contraire elle révèle de belles pépites à mettre en lumière pour oser être pleinement soi-même et vivre en harmonie. Oui  ! Il est possible d’apprivoiser et transformer l’hypersensibilité en atout et en force !

Voici quelques conseils :

  •  Apprendre à respirer, souffler, se détacher du mental, se reconnecter au corps
  •  Apprendre à se poser, décompresser, prendre le temps, prendre du recul et de la hauteur sur des situations ou des relations
  •  Retrouver la notion de plaisir et oser se faire plaisir
  •  Pratiquer une activité physique, une activité artistique
  •  Apprendre à développer un équilibre entre nos pensées, nos émotions, nos sensations et nos comportements
  •  Apprendre à mieux se connaître, se comprendre, à accueillir ses émotions, à écouter et exprimer ses besoins et ses ressentis
  •  Retrouver confiance et estime de soi par exemple en listant toutes ses qualités, capacités, compétences et en se remémorant des situations vécues
  •  Développer son empathie, savoir se mettre à la place des autres, se placer en observateur neutre et objectif pour mieux comprendre les autres
  •  Arrêter de focaliser sur ce qui ne va pas, et se ré-émerveiller des choses ordinaires qui nous entoure
  •  Poser des actes concrets pour évoluer, se sentir mieux avec soi, les autres et son environnement
  •  Devenir bienveillant et indulgent envers soi-même, moins exigeant et perfectionniste
  •  « Foutez-vous la paix et commencez à vivre » comme l’a si bien écrit Fabrice Midal, philosophe, écrivain et l’un des principaux enseignants de la méditation

Pour aller plus loin, découvrez la formation « Gérer son hypersensibilité »


Demande de devis

À LA RECHERCHE D'UNE FORMATION ?

Nous vous orientons vers la formation idéale !

OBTENEZ UN DEVIS

 
Nos interview exclusives

 
Appel d'offres

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Suivre Topformation.fr sur Twitter         Suivre Topformation.fr sur Google Plus         Suivre Topformation.fr sur Facebook         Suivre Topformation.fr sur LinkedIn