Connectivité et Burnout avec Le Cepig

La connectivité, principale cause du burnout

Les travaux du Cepig lui ont permis d’établir plusieurs liens entre la connectivité et le développement du burnout. Voici les 3 principaux :

Connectivité et fragilisation émotionnelle

Nos outils numériques nous placent au cœur d’un flux ininterrompu de sollicitations et d’informations qui génèrent une succession d’émotions.

Ces émotions percutent les relations dans lesquelles nous sommes Impliqués et les tâches que nous menons : pensez par exemple à l’impact d’un sms de la hiérarchie en arrivant à un diner, le soir, chez des amis…ou à celui du mail désagréable d’un client tandis que vous êtes concentré sur une tâche à forte valeur. Ces émotions, sans rapport avec le moment présent, ont tendance à nous polluer, à nous épuiser émotionnellement et à nous fragiliser durablement.

Cela se traduit, selon les personnes par des difficultés de concentration, une hypersensibilité ou une protection (détachement et incapacité à ressentir de l’empathie).

 Retrouvez toutes les formations en gestion du stress

Connectivité et saturation mentale


Second impact en lien avec le développement des burnouts : la surcharge et la détérioration de l’efficacité cognitive. En moyenne, un cadre français dans une grande entreprise reçoit 70 emails quotidiens. A ces messages s’ajoutent les informations, alertes, messageries instantanées… Tous les sujets se percutent et s’entremêlent aboutissant chez un nombre croissant de collaborateurs à un sentiment de surcharge et d’impuissance. Des spirales infernales se mettent alors en place : c’est au moment où la déconnection serait la plus bénéfique qu’elle devient la plus difficile. Comment déconnecter lorsque vous savez que 700 mails vous attendent au bout de 2 semaines de congés ?

 Retrouvez toutes les formations en gestion du temps

Connectivité et comportements anti-sociaux


Le numérique est le lieu privilégié de l’emballement : la distance facilite l’expression des émotions négatives. Mails incendiaires, messages lapidaires, sms culpabilisants… Nous avons naturellement tendance à nous comporter par média interposé comme en voiture : protégée par son habitacle, une personne polie et sympathique se métamorphose parfois en crétin injurieux.

La distance facilite à la fois l’incompréhension et le sentiment ponctuel d’impunité. Tout cela aboutit à une qualité de relation dégradée et à un sentiment d’isolement des collaborateurs (connectés, mais seuls).

Résumé en infographie du lien entre le stress et les NTIC

Infographie sur le stress et les NTIC

Cet article vous est proposé par le Cepig, organisme de formation spécialisé en développement personnel.

Retrouvez toutes les formations du CEPIG


À LA RECHERCHE D'UNE FORMATION ?

Nous vous orientons vers la formation idéale !

OBTENEZ UN DEVIS

 
Nos interview exclusives

 
Appel d'offres

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Suivre Topformation.fr sur Twitter         Suivre Topformation.fr sur Google Plus         Suivre Topformation.fr sur Facebook         Suivre Topformation.fr sur LinkedIn